Femmes handicapées: dix fois plus exposées aux violences sexuelles

Femmes handicapées: dix fois plus exposées aux violences sexuelles

8 mars, journée internationale des droits des femmes

Mercredi 7 mars 2018 — Dans le monde, plus d'une femme sur trois subit des violences physique, psychologique ou sexuelles. Les femmes et filles handicapées sont près de dix fois plus exposées à ce type de violence. Ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes, Handicap International rappelle l'importance de sensibiliser les femmes au sujet de leur droits et de renforcer leur pouvoir de décision.

Dans le monde, 35%[1] des femmes et des filles sont exposées à des violences physiques, psychologiques ou sexuelles de la part d’un partenaire intime ou d’une autre personne. Les femmes et les filles handicapées - en particulier celles qui présentent un handicap mental - sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles. Ces violences entrainent de nombreux problèmes de santé, des traumatismes psychologiques et une exclusion sociale et économique et constituent une violation majeure de leurs droits.

Cette journée est l’occasion pour l'ong Handicap International de souligner l'importance de lutter contre ces violences envers les femmes, de sensibiliser les femmes et filles au sujet de leur droits et de renforcer leur pouvoir de décision. « Les violences faites aux femmes et aux filles handicapées sont invisibles, mal connues et peu prise en compte. Nos projets leur permettent de se reconstruire, de sortir de l'isolement et de participer à la communauté. Mettre fin à ces violences est une priorité », explique Bénédicte de la Taille, experte en protection contre les violences pour Handicap International.

Depuis plus de 25 ans, Handicap International mène des projets de lutte contre les violences dans le monde, notamment en sensibilisant les femmes au sujet de leurs droits et en renforçant leur pouvoir de décision.

  • UBUNTU CARE: Au Rwanda, au Burundi et au Kenya, Handicap International mène le projet Ubuntu Care, qui lutte contre les violences sexuelles envers les enfants, et en particulier les enfants handicapés, trois à quatre fois plus exposés aux risques de violences sexuelles que les autres enfants. L’association forme des jeunes qui sensibilisent leurs pairs aux risques liés aux violences sexuelles.
  • MAKING IT WORK: Avec le projet Making it Work, Handicap International donne de la visibilité aux bonnes pratiques liées aux activités de sensibilisation, aux activités de plaidoyer international et au renforcement des compétences des femmes et des filles handicapées ainsi que de leurs organisations représentatives en Amérique, en Asie, au Moyen Orient et en Afrique.

[1] Site OMS : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs239/fr/