Journée internationale des personnes handicapées (3 déc.) : les personnes handicapées et leurs droits sont encore bafoués

La Convention relative aux droits des personnes handicapées a 10ans, des avancées majeures ont été réalisées mais beaucoup reste à faire

Jeudi 1 décembre 2016 — Adoptée il y a 10 ans par les Nations unies, la Convention relative aux droits des personnes handicapées a été ratifiée depuis par 168 États. Mais si la Convention a marqué une avancée majeure pour la défense des droits des personnes handicapées, ces dernières sont toujours l'objet de discriminations graves. Handicap International appelle les États à respecter leurs engagements prévus dans la Convention en mettant en place des mesures concrètes pour  inclure toutes les personnes handicapées dans la société.

Les droits des personnes handicapées sont encore régulièrement bafoués 

Ces dernières sont très souvent empêchées d'accéder à des services de base (santé, éducation, transports) ou au marché del’emploi en raison de leur inaccessibilité. Elles peuvent aussi être victimes de violences répétées en raison de leur handicap ; selon une étude récente*, les femmes handicapées ont toujours deux à trois fois plus de risques d’être victimes d’abus physiques et sexuels que les femmes qui ne sont pas handicapées. D’autres souffrent de restrictions à la vie familiale, de stérilisation forcée, de ségrégation, de médication forcée ou de limitations dans l’exercice de leur capacité juridique.

« Les obstacles que rencontrent les personnes handicapées sont encore trop nombreux : services publics trop souvent inaccessibles, mise à l’écart de la vie citoyenne, violation de leurs droits juridiques, etc.,  Ces droits ne sont pas des droits spécifiques mais sont ceux de n’importe quel individu, handicapé ou pas. Ils doivent être respectés et cela requiert parfois des mesures spécifiques. » déclare Priscille Geiser, de Handicap International.

20 millions de personnes dans le monde ont besoin d’un fauteuil roulant mais n’y ont pas accès par manque de moyens.

Les personnes handicapées sont toujours un des groupes les plus pauvres parmi les pauvres. Etre pauvre augmente le risque de handicap, par manque d’accès aux soins et être handicapé augmente le risque de pauvreté, par manque d’accès à l’enseignement et au monde du travail.  80 % des personnes handicapées dans le monde vivent dans des pays à revenus faibles ou intermédiaires. Pour Handicap International, il est indispensable que les programmes de réduction de la pauvreté intègrent explicitement les personnes handicapées. La communauté internationale doit soutenir le mouvement des personnes handicapées pour qu’elles fassent entendre leur voix et proposent des recommandations concrètes pour leur inclusion.

Avoir un handicap, facteur aggravant en situation de crise humanitaire 

En situation de crise humanitaire, les personnes handicapées sont peu ou mal prises en compte. Selon une enquête menée par Handicap International en 2015, 75 % des personnes handicapées affectées par les crises n’ont pas suffisamment accès à l’aide humanitaire.

Afin que les États, les bailleurs de fonds et les ONG prennent mieux en compte les millions de personnes handicapées affectées par des crises humanitaires, Handicap International, avec plusieurs organisations partenaires, a lancé en mai 2016 lors du Sommet humanitaire mondial la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’aide humanitaire. À ce jour, la Charte compte 138 signataires.

La Convention relative aux droits des personnes handicapées est un traité des droits de l’Homme : elle ne crée pas de droits nouveaux mais rappelle que les droits de l’Homme sont universels et s’appliquent également aux personnes handicapées. Celles-ci doivent être reconnues comme des sujets de plein droit. La Convention est le premier texte de droits humains concernant les personnes handicapées légalement contraignant pour les États. Elle précise les obligations auxquelles ils s'engagent pour permettre la réalisation des droits des personnes handicapées sur base d'égalité avec les autres.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Handicap International et la défense des droits des personnes handicapées

Handicap International appuie bailleurs, gouvernements et ONG pour améliorer l’inclusion des personnes handicapées dans la société, en renforçant leurs capacités, par exemple dans le domaine de l’éducation inclusive, de l’accès à l’emploi, des réponses humanitaires, de la réadaptation fonctionnelle, de l’inclusion dans la société, etc. L’association soutient le développement de mouvements associatifs de personnes handicapées afin qu’elles s’impliquent de manière efficace dans la revendication de leurs droits : Handicap International a constitué des partenariats avec plus de 400 organisations représentatives de personnes handicapées aux niveaux local, national et régional. L’association mène actuellement près de 40 projets de soutien à ces organisations pour se structurer, s’engager dans le plaidoyer et le suivi de la réalisation des droits des personnes handicapées.

 

À propos de Handicap International

Handicap International est une association de solidarité internationale indépendante qui intervient depuis 30 ans dans les situations de pauvreté et d'exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et vulnérabilisées, elle agit et témoigne pour répondre à leurs besoins essentiels et améliorer leurs conditions de vie. Elle s'engage à promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux. Depuis sa création en 1982, Handicap International a mis en place des programmes de développement dans plus de 60 pays et intervient dans de nombreuses situations d'urgence. Le réseau de 8 associations nationales (Allemagne, Belgique, Canada, États-Unis, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Suisse) œuvre de manière constante à la mobilisation des ressources, à la cogestion des projets et au rayonnement des principes et actions de l'organisation. Handicap International est l’une des six associations fondatrices de la Campagne internationale pour interdire les mines (ICBL), co-lauréate du prix Nobel de la paix en 1997 et lauréate du prix Conrad N. Hilton 2011. Handicap International agit et témoigne partout où « vivre debout » ne va pas de soi.

 

* http://time.com/3734961/women-with-disabilities-three-times-as-likely-to-be-raped-human-rights-watch/