Maroc: 80 nouveaux Centres d’Orientation et d’Accueil des personnes handicapées

Un projet réussi à Rabat sera dupliqué et implémenté sur l’ensemble du pays

Lundi 6 novembre 2017 — Handicap International démarre un nouveau projet devant permettre à terme la création de 80 Centres d’Orientation et d’Accueil (COAPH) des personnes handicapées au Maroc. La Secrétaire d’État bruxelloise à la Coopération au développement Bianca Debaets soutiendra ce projet. En partenariat avec l’Entraide Nationale marocaine et le Ministère marocain de la Famille, de la Solidarité, de l’Égalité et du Développement social, le projet a élaboré une boîte à outils COAPH sur base des expériences fructueuses développées dans la Région de Rabat-Salé-Kenitra grâce à l’accord de coopération avec la Région bruxelloise. Un budget de 38.000 euros a été débloqué notamment pour la formation de près de 200 personnes devant travailler dans les nouveaux centres pour un soutien à plus de 2 millions de personnes en situation de handicap sur l’ensemble du pays.

Depuis 2014, Bianca Debaets, Secrétaire d’État bruxelloise à la Coopération au Développement, soutient Handicap International pour la mise sur pied de dispositifs d’action sociale de proximité dans la province de Salé et la province de Khemisset (Région de Rabat). Ces Centres Locaux d’Information et d’Orientation et Centres d’Orientation et d’Assistance des Personnes Handicapées ont prouvé leur utilité. Dès lors, les autorités nationales, conscientes d’un manque criant de ce type de structures se sont associées pour dupliquer le modèle des COAPH sur tout le territoire marocain. Le subside de la Région bruxelloise a permis, ces dernières semaines, la formation de plus 160 fonctionnaires de l’Entraide Nationale devant piloter à terme les 80 nouveaux Centres. En vue de compléter cette formation, une délégation marocaine est d’ailleurs venue récemment à Bruxelles notamment pour découvrir le fonctionnement des structures d’accueil existantes.

« Je suis honorée de pouvoir contribuer à ce projet qui profitera finalement à des millions de personnes handicapées et je pense particulièrement aussi aux familles qui sont souvent en manque soutien », précise Bianca Debaets, Secrétaire d’État bruxelloise en charge de la Coopération au Développement. « Grâce à l’expertise bruxelloise en la matière, et grâce aussi au partenariat avec Handicap International, et des relations très fructueuses avec les autorités et associations locales, qui ont décidé de  dupliquer le projet réussi de Rabat, nous arrivons à démontrer que notre Coopération au Développement remplit des missions pleines de sens  et à large échelle, et ce malgré un budget relativement limité ».

Des nouvelles technologies d'information et de communication

Pour l’élaboration de la boîte à outils COAPH, il sera tenu compte des recommandations émises à l’occasion des ateliers organisés ces derniers mois avec des acteurs institutionnels et associatifs marocains. Parmi ces recommandations, on retrouve le fait de ne pas conditionner l’accueil et le soutien des personnes à la présentation d’un certificat médical ou encore l’utilisation renforcée des nouvelles technologies d’information et de communication.  Les éléments pertinents issus de la visite de travail à Bruxelles seront aussi utilisés.

 « Notre déplacement fructueux à Bruxelles nous a permis d’apprendre des expériences des associations belges dans le domaine du handicap : modalités de l'accompagnement social et éducatif des enfants en situation du handicap, mobilisation des acteurs politiques, approche droits et considération des personnes handicapées de manière transversale dans tous les programmes de développement. Ce partage d’expériences participera à nous conforter dans notre rôle d’acteurs comme forces de propositions et à alimenter ces propositions avec un regard neuf au sein de la Région Rabat-Salé-Kenitra », explique Abderhamane El Moudni, directeur du CLIO (centre local d’information et d’orientation) de l’association Bouregreg de Salé.

Un cahier des charges a été élaboré servant de guide pour l’ensemble des COAPH qui seront très bientôt opérationnels au Maroc, et ce donc avec le soutien actif de la Région de Bruxelles-Capitale.

Délégation maroccaine à Bruxelles © Handicap International